Soutenance de thèse de doctorat en éducation de Madame Ibtissem Ben Alaya


photo Ibtissem CRIFPE (800x736)Madame Ibtissem Ben Alaya sous la direction du professeur Jean-François Desbiens de l’Université de Sherbrooke et la codirection de la professeure Naila Bali de l’ISSEP Ksar Said, Université La Manouba (Tunis)  a soutenu avec succès sa thèse de doctorat en sciences de l’éducation mardi 28 novembre 2017.

Titre de la thèse

Qualités psychométriques du « Questionnaire for Teacher Interaction » (QTI) de la Tunisie au Québec: éclairages et zones d,ombre sur l’environnement d’apprentissages en ÉPS au secondaire.

Résumé

Toute étude scientifique commence par une question de recherche. Cependant, trouver la réponse à cette question reste un défi qui peut être relevé dans certains cas, mais qui risque dans d’autres de déboucher sur d’autres questions. Ces dernières pourront former une clé ou un pont permettant dans un futur proche ou lointain de répondre à la question initiale de recherche. La présente étude doctorale n’échappe pas à ce constat. Elle a été menée à partir d’une première: Elle a été menée à partir d’une première question de recherche portant sur les perceptions par les jeunes élèves tunisiens (du secondaire) des comportements interpersonnels de leurs enseignants d’éducation physique et sportive (ÉPS).

Pour répondre à cette question nous avons commencé par la vérification des qualités psychométriques de la version courte du « Questionnaire on Teacher Interaction » (QTI) qui a été traduite et adaptée en français par Lapointe et Legault (1999). Cet objectif nous a permis de rédiger le premier article de cette thèse. Contrairement à ce qui est attendu d’un questionnaire reconnu internationalement (Dumas, 2009), nous avons découvert que le QTI ne possède pas des qualités psychométriques suffisantes (fidélité et validité) pour étudier l’environnement d’apprentissage tunisien. En effet, une nouvelle structure statistiquement robuste a émergé de l’analyse des données collectées en Tunisie (article 1). Elle pourrait par ailleurs être utilisée pour mieux décrire les perceptions des élèves tunisiens accordées aux comportements interpersonnels de leurs enseignants, pour peu qu’elle soit fondée théoriquement à l’avenir.

Dans le but d’expliquer la non-validation du QTI dans le contexte tunisien, nous avons mené un bilan critique qui permet de remettre en question le degré de rigueur des   démarches de validation de ce questionnaire en général et de sa version courte plus spécifiquement. Ce travail nous a permis de rédiger deux nouveaux articles qui apportent des résultats intéressants sur le plan méthodologique et statistique et qui peuvent remettre en question le QTI et les résultats publiés à partir de ce questionnaire depuis plus de 25 ans.

Accéder à la thèse
Composition du jury

Présidente du jury: Claudia Gagnon, Responsable du doctorat en éducation, Université de Sherbrooke
Direction:  Jean-François Desbiens,  Professeur à la  Faculté des sciences de l’éducation, Université de Sherbrooke
Codirection: Naila Bali, Professeure à l’ISSEP Ksar Said, Université La Manouba (Tunis), Tunisie
Membre interne: Vincent Grenon,  Professeur à la  Faculté des sciences de l’éducation, Université de Sherbrooke
Membre interne : Sawsen Lakhal, Professeure à la  Faculté des sciences de l’éducation, Université de Sherbrooke
Membre externe: Johanne Greniers, Professeure à la  Faculté des sciences, Université du Québec à Montréal.