Soutenance de thèse de doctorat en éducation de madame Sereywathna Soung

Soungwathna

Madame Sereywathna Soung, sous la direction du professeur François Larose (Université de Sherbrooke) et la codirection du professeur Olivier Dezutter (Université de Sherbrooke)   a soutenu avec succès sa thèse de doctorat le lundi 29 février 2016.

Titre de la thèse

Les compétences informationnelles des étudiantes et étudiants de 2e et 3e cycles en éducation dans des universités québécoises francophones en matière de recherche d’information, d’évaluation et d’utilisation de la documentation scientifique.

Accéder au document

Résumé

Aux cycles supérieurs, le processus de recherche préalable et de construction du mémoire et de la thèse doit correspondre aux exigences de la démarche scientifique (Green et Macauley, 2007; Green, 2010). Ainsi, les compétences à rechercher, évaluer puis utiliser l’information à bon escient sont fondamentales à la réussite universitaire (Coulon, 2005). La croissance exponentielle de l’information (Head, 2008) et l’augmentation du nombre de documents scientifiques, sous diverses formes et dans de multiples ressources disponibles, rendent la recherche complexe pour la population estudiantine universitaire. Dans cette optique, les compétences informationnelles[1] jouent un rôle important, d’une part, dans les pratiques de recherche d’information et d’autre part, dans l’utilisation de l’information (sélection, évaluation, synthèse et diffusion de contenu). Il s’avère donc incontournable que l’étudiant soit formé à ces compétences afin de mener à bien ses études. L’objectif principal de notre recherche vise à décrire les représentations sociales des étudiants de 2e et 3e cycles des facultés d’éducation d’universités québécoises francophones au regard de leurs compétences informationnelles dans la mise en œuvre d’une démarche de recherche scientifique, et à identifier leurs besoins de formation à cet égard. Pour répondre à cet objectif, nous avons réalisé une enquête par questionnaire (N=268) et une série d’entrevues semi-dirigées (N=54) auprès d’étudiants en recherche de 2e et de 3e cycles en éducation dans quatre universités québécoises francophones (Sherbrooke, Laval, Montréal et UQAM). Les résultats de notre étude indiquent que les besoins d’aide spécifiques à la recherche d’information aux cycles supérieurs les plus exprimés se situent par rapport à l’élaboration de la stratégie de recherche et à l’utilisation des banques de données en éducation, à l’exploitation des résultats, à l’évaluation de l’information et à l’exercice du jugement critique par rapport aux sources d’information. Notre étude a comme principale retombée sur le plan scientifique de contribuer à enrichir et à systématiser l’état de la connaissance en la matière. Elle présente un intérêt direct pour l’avancement de la connaissance en pédagogie universitaire à l’échelon national et international, entre autres, au Québec et ailleurs dans le monde, puisque le problème semble ne pas être localisé au Québec. Sur le plan social, elle permet de faire la lumière sur les représentations et les pratiques déclarées dont disposent les étudiants aux cycles supérieurs des facultés d’éducation des universités québécoises francophones. Elle explore une dimension cruciale des habiletés requises pour assurer un haut niveau de qualité scientifique, notamment, dans le cadre des recherches réalisées aux 2e et 3e cycles.

[1] Les compétences informationnelles sont liées à la maîtrise des outils de recherche, à la recherche, à l’évaluation et à l’utilisation de l’information de façon efficace (Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec, 2005).

Composition du jury

Président: Jean-Claude Coallier, responsable du programme de doctorat en éducation, Faculté d’éducation, Université de Sherbrooke.
Direction: François Larose, Professeur au département d’enseignement au préscolaire et au primaire, Faculté d’éducation, Université de Sherbrooke.
Codirection: Olivier Dezutter,  Professeur au département de pédagogie, Faculté d’éducation, Université de Sherbrooke.
Membre du jury interne: Vincent Grenon, membre du jury interne, Professeur au département d’enseignement au préscolaire et au primaire, Faculté d’éducation, Université de Sherbrooke.
Membre du jury externe: Audrey Laplante, Professeure à l’école de bibliothéconomie et des sciences de l’information, Université de Montréal.
Membre du jury externe: Bernadette Charlier, Professeure au département des sciences de l’éducation, Université de Fribourg, Suisse.